Roses et Orties

11 septembre 2019

Un nouveau site internet à découvrir 😉

Le temps est passé et me revoilà de retour parmi vous . Beaucoup de choses a vous raconter . Mais en premier lieu je souhaite vous faire part de l'ouverture de mon nouveau site internet de ventes en ligne www.atelierdo.net 

Cela remonte un petit peu maintenant!  Mais il y 5ans j'ai ouvert une boutique physique qui donné une visibilité à mon travai de créations fait main ainsi qu' a d'autres créateurs et créatrices .. Cette belle aventure  a perduree 4ans avant de s'éteindre . Mais ma passion et mon besoin  de créer sont revenus depuis peu  c'est pourquoi j'avais envie de partager avec vous ce renouveau . J'espère que vous apprécierez mes créations et que vous pourrez en parler autour de vous. J'espère avoir des nouvelles de vous très vite ...

Posté par desii à 17:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


21 août 2012

Qu'est-ce que la loi d'attraction ???

Je l'ai découverte cet été grâce à une amie .

La loi d'attraction nous apprend que toutes les choses et tous les êtres vivants dans le monde possèdent une vibration propre.  Quelques-uns vibrent avec une fréquence analogue: le semblable attire toujours le semblable.

Or ce sont précisément nos pensées ,nos sentiments et nos convictions qui constituent notre propre champ de résonance. Si nous sommes capables de les utiliser ,de les diriger de façon ciblée, alors par leurs seules forces, nous pouvons créer notre réalité et ainsi, entrer en résonance avec les choses que nous aimerions voir se réaliser dans notre vie . Vous pouvez donc , influer sur votre futur ... bien plus que vous ne l'imaginez !

 NB: Cela demande tout de même un peu d'entrainement,  surtout d'éviter de se  laisser envahir  par des pensées limitantes .

" Ce que tu penses aujourd'hui , tu le seras demain ." 

http://penseepositive.net/716/loi-de-lattraction/comprendre-la-loi-de-lattraction/

 

Bibliographie : la loi de résonance par Pierre Franhk  Editions Contre-Dires

50 excercices pour pratiquer la loi d'attraction  Virgile Stanislas Martin  editions Eyrolles

 

Posté par desii à 09:43 - Commentaires [1] - Permalien [#]

23 mars 2012

...Les passantes...

Un très joli texte de Georges Brassens .

 

Je veux dédier ce poème

 A toutes les femmes qu'on aime Pendant quelques instants secrets

 A celles qu'on connait à peine qu'un destin différent entraîne

 Et qu'on ne retrouve jamais
A celle qu'on voit apparaître Une seconde à sa fenêtre

 Et qui, preste, s'évanouit Mais dont la svelte silhouette

 Est si gracieuse et fluette Qu'on en demeure épanoui
A la compagne de voyage Dont les yeux, charmant paysage Font paraître court le chemin

 Qu'on est seul, peut-être, à comprendre

 Et qu'on laisse pourtant descendre Sans avoir effleuré sa main
A la fine et souple valseuse Qui vous sembla triste et nerveuse

 Par une nuit de carnaval Qui voulu rester inconnue

 Et qui n'est jamais revenue Tournoyer dans un autre bal
A celles qui sont déjà prises Et qui, vivant des heures grises

 Près d'un être trop différent Vous ont, inutile folie,

 Laissé voir la mélancolie D'un avenir désespérant
Chères images aperçues Espérances d'un jour déçues

 Vous serez dans l'oubli demain Pour peu que le bonheur survienne

 Il est rare qu'on se souvienneDes épisodes du chemin
Mais si l'on a manqué sa vie On songe avec un peu d'envie A tous ces bonheurs entrevus

 Aux baisers qu'on n'osa pas prendre Aux cœurs qui doivent vous attendre

 Aux yeux qu'on n'a jamais revus
Alors, aux soirs de lassitude Tout en peuplant sa solitude

 Des fantômes du souvenir On pleure les lêvres absentes

 De toutes ces belles passantes Que l'on n'a pas su retenir

Posté par desii à 09:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 mars 2012

Journée de la femme !!!

Alors c'est aujourd'hui la journée de la femme, bien.


Étonnant parce que je suis une femme et que je serais pourtant tentée de dire que ce n'est pas mon jour ! Encore qu'il me semble que cela devrait être tous les jours notre journée et qu'en ce qui me concerne ce n'est pas souvent le cas. A l'aube du 3è millénaire, beaucoup de luttes ont été gagnées, mais combien sont encore à venir ? 

Combien de combats à mener pour que le monde qui décide veuille bien entendre que nous sommes là et qu'il doit compter avec nous ? Oui il est de bon goût de montrer des femmes de pouvoir ou de parler de parité, mais qu'en est-il vraiment ?

 Combien se soumettent à des codes de soi-disant bonne morale ?

Combien restent dans une vie qui n'est pas la leur pour ne pas prendre le risque de ne plus en avoir du tout ?

Parce que c'est bien de cela dont il s'agit… Qu'advient-il de celles qui ont le courage de dire NON

Seule face à une société qui les juge, seule face à une pression sociale qui les culpabilise. Elles doivent garder la tête haute pour affronter cette machine sociale qui les voudrait ''comme ça et pas autrement !''.

  Le combat n'est pas gagné !!! Même si je dois bien reconnaitre que des avancées ont été faites !!! Il y a encore pas mal de travail . Alors ne baissons pas les bras et restons vigilantes .

          

Posté par desii à 15:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

24 février 2012

C'est quoi le journaling mixed media ???

Je ne sais si vous connaissez ??? Mais moi je viens de le découvrir !!! C'est pourquoi je me propose de le faire découvrir à mon tour aux non initiés .

Mixed media signifie tout simplement : technique mixte. Cela existe depuis le début du 20ème siècle avec les artistes cubistes (Picasso, Braque) qui ont commencé à mélanger plusieurs techniques sur une toile en y collant des matériaux de récupération comme des bouts de papiers peints et des vieux journaux.     Journaling signifie somme son nom l'indique : écrire un journal, mais pas n'importe lequel ! Il s'agit de son journal intime. Pratique commune à toutes les adolescentes qui y collent des photos et des images découpées dans des magazines, en les agrémentant de gribouillis et de coloriages. ( Gribouillis se dit "doodle" en anglais )  Et voilà comment faire un journal : coller des images et des bricoles glanées au cours de ses journées ( fleur séchée, ticket de bus, étiquette, etc...). Puis écrire ce qu'on pense par dessus ou tout autour et compléter la page avec des petits dessins et divers barbouillages. Aujourd'hui bien des artistes font cet exercice de style avec beaucoup d'imagination et de créativité.

Une seule règle mais essentielle : tout faire à la main, pratiquer le détournement, la recupération et le recyclage. Cela doit être une expression personnelle et authentique, qui vient du coeur, pas d'un kit prêt à coller. Exactement comme un carnet de Voyage ou un cahier d'inspiration.

  Un exemple de réalisation de Tessha Moore . 

 

sans-titre

Posté par desii à 12:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


13 février 2012

... La St Valentin on y arrive !!!...


A quoi ça sert l'amour

Posté par desii à 13:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 février 2012

...Nos rêves enfouis...

Cela prend beaucoup de temps et de courage pour déterrer nos rêves enfouis . Vous rappellez-vous l'époque où nous étions tout feu tout flamme et voulions réinventer le monde ? Maintenant , nous  avons tous notre part de cendres mêlées au souvenir de quelques belles étincelles pour témoigner de nos efforts . Avec les années , nous avons enfouis nos rêves  sous des couches de naïveté, de bonnes intentions , d'abandons, d'amères défaites,  de détours , de déceptions, de compromis, d'erreurs stupides, de circonstances imprévues , de caprices du destin et d'occasions manquées... Les exemples sont nombreux ,il n'est guère étonnant que nous ayons besoin de courage pour revenir sur nos pas . "Mais le courage est le prix que nous fait payer la Vie pour nous accorder la Paix ". bien que j'ai appris que les rêves ont autant besoin d'être réalisés que d'être tout court , j'ai aussi appris qu'ils commencent toujours par être en premier .

A méditer ...

Posté par desii à 10:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 février 2012

"L'absence peux laisser derrière soi , un lent poison qui se nomme l'oubli"

Nous allons donc vérifier si cette maxime se justife ???  Mais sachez que l'ouverture de ma boutique m'a pris un peu de mon temps ,mais que je suis heureuse de vous retrouver !!! 

Posté par desii à 13:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 septembre 2011

...Hasard ou CoincÏdence ...

Rien ne se fait par hasard, les évènements se font en fonction de nos désirs, suggérés souvent par des mots, des commentaires mis sur nos blogs, des dialogues s'instaurent, des échanges prennent forme et des rencontres se font.
A y réfléchir drôle de vie que celle d'un blog, tout s'y passe virtuellement et pourtant nous sommes tous devant nos écrans des êtres de chair et de sang , tous à la rencontre de l'autre . Nous avons beau nous cacher derrière nos pseudos, les émotions nous atteignent, tantôt la joie, les rires, mais aussi la tristesse, les larmes.
C'est un monde éphémère aussi, les relations pour beaucoup ne tiennent pas dans la durée, chacun prend ce dont il a besoin à un moment donné, pas beaucoup de place pour de vraies amitiés sincères que le temps n'efface pas et pourtant elles existent ces rencontres qui n'ont rien de magique mais elles sont là, vivantes, épanouissantes, le temps n'a pas de prise sur elles. C'est toujours un plaisir renouvelé de communiquer même si parfois des blancs s'installent.
Peut-être que la durée de vie d'un blog est fonction justement de la sincérité des échanges, de la manière dont la porte est ouverte ???

Au delà des mots ... Il s'agit  avant tout d'un moment de partage .

Je profite de ce moment pour dire un grand "MERCI"aux lecteurs connus ou anonymes qui font que ce blog existe !!! 



Posté par desii à 09:11 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

05 septembre 2011

Histoire de notre temps



Une petite anecdote lu sur le net et qui mérite d’être relayée.

 





A 25 ans , je travaillais comme hôtesse d'accueil dans un séminaire de formation à Canne .Nous étions tous en train de prendre le petit-déjeuner près de la mer et il faisait très chaud. Je décidais de retirer la veste de mon tailleur et de rester vêtue d’une chemisette à dentelles et à manches courtes, boutonnée dans le dos (le détail a son importance).

Je butinais ainsi de table en table, prévenante, avenante, 100 % dans mon rôle, lorsque j’entends tout à coup un homme m’interpeller. "Mademoiselle… Mademoiselle… Votre chemisier est ouvert derrière… Vous permettez que je vous... boutonne ?". Loin d’être discret, ce quadragénaire avait lancé sa proposition bien fort, prenant à témoin ses voisins. Aussitôt dit, il se lève et s’approche de moi. "Alors ? Vous permettez ?" insiste-t-il goguenard en tendant ses bras et en jetant un regard complice à ses collègues. J’ai piqué un fard, je l’ai remercié en souriant et je me suis laissée "boutonner" devant un public ravi de ce show improvisé.

 Et quel humour !... Mais non. Finalement, je n’ai jamais trouvé ce "mec lourd" très drôle.

Si je vous raconte cette anecdote aujourd'hui, c'est que je sais que nous sommes nombreuses à être confrontées à ce genre de situation.

Que ce soit dans la rue, dans les transports en commun ou dans le monde professionnel, nous sommes souvent la cible de jugements et de remarques déplacés et gênants lancés par une catégorie d’hommes se croyant sympathiques et drôles, et qui en fait ne cherchent qu’à gêner et humilier pour asseoir leur domination sociale et sexuelle. Et bien, je viens de découvrir tout récemment que ce comportement porte un nom précis.

C'est le parternalisme lubrique .

Attention, je ne parle pas là du gentil dragueur, du type sympa qui cherche une ouverture, du collègue qui fait une remarque charmante sur notre robe (et pas sur notre décolleté) !

 Mais de cet homme que vous ne reverrez peut-être ou sans doute jamais, qui vous coince et vous déstabilise par des propos choquants ou des gestes anormalement familiers, qui vous prend pour sa chose, vous met en position d’infériorité, face auquel vous avez forcément envie de dire "NON".

Côté travail, les principales victimes de ces "mecs lourds" sont les hôtesses d’accueil, les serveuses, les vendeuses, les infirmières, les journalistes, les comédiennes, les standardistes, les caissières, les ouvreuses… Celles qui non pas le choix, juste celui d'encaisser pour ne pas perdre leur boulot.

Alors que faire si vous vous retrouvez face à un de ces "paternalistes lubriques" ? (décidément, j'adore cette expression) ! Garder le silence, lancer un regard qui tue ou les ignorer, propose Natacha Henry. Il parait que cela les déstabilise. De toute façon, nous ne sommes pas vraiment faites pour leur en coller une, n'est-ce pas ?

 

 * Les mecs lourds ou le paternalisme lubrique. Natacha Henry. Ed. Robert Laffont

 

 

 

 

Posté par desii à 19:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]